Exposition « Destins croisés de femmes et d’hommes dans la Grande Guerre »

Du dimanche 21 mai au 3 juin 2017.

C’est au travers d’une nouvelle écrite par Agnès Colomban, présidente des compagnons du devoir de mémoire civile et militaire que naîtra l’idée de proposer une exposition inédite répondant au titre de « Destins croisés de femmes et d’hommes dans la Grande Guerre ». Au sein de cette exposition et grâce au collectionneur privé Daniel Clément du Vaucluse, on retrouvera un panel de mannequins hommes et femmes, habillés d’uniformes militaires et costumes civils d’époque, retraçant l’évolution de l’uniforme sur ces quatre années de guerre, tout en y associant l’histoire des femmes qui contribuèrent à l’effort de guerre. Vous découvrirez aussi des vitrines d’objets du quotidien civil et militaire, affiches de propagande authentiques, photos, documents… Par ailleurs, une large place sera faite au travail de mémoire des jeunes qui ont participé à l’atelier « mémoire collective » mis en place en 2001 par Agnès Colomban sur les thématiques des animaux de guerre, du service de la santé, de la mémoire des enseignants tombés au front, des hommes de lettres et des peintres qui ont marqué le premier confit.

Cette exposition, très représentative d’un des objectifs de l’association du devoir de mémoire (groupe féminin) portera en autre la mémoire des Femmes non seulement à L’Argentière lors des journées du festival du Livre, mais sera aussi accueillie par le service historique de Vincennes pour les journées du Patrimoine mondial mi-septembre 2017. À noter que des toiles peintes à l’huile dans le cadre du projet d’expo illustreront avec profondeur l’engagement des femmes de 14/18 dans l’économie de guerre.

Le choix d’exposer en cette année 2017 a aussi pour but de rappeler cette année si singulière et trouble que fut 1917. Après l’hécatombe de la bataille du chemin des Dames, on verra mutineries, exécutions sommaires, manifestations d’ouvrières, et désordre saper le moral de femmes et d’hommes plongés dans l’effroi d’une guerre qui leur échappe. Cette année marquera à jamais l’esprit de nombreuses femmes au travers de la porte-parole de la voix des femmes Louise Bodin journaliste militante qui contribuera à ouvrir les portes de l’émancipation politique de toute cette génération de femmes.

À découvrir le regard atypique de deux passionnés de l’histoire de la Grande Guerre salle du marché couvert de L’Argentière-La Bessée ouverte au public de 13h30 à 18h00 tous les jours et le vendredi de 9h30 à 18h00.

Le vernissage de cette exposition aura lieu le dimanche 21 mai à 14h00 en partenariat avec la mairie de L’Argentière.

Contact : Agnès Colomban 06 04 50 54 70 ou service animations : 04 92 23 21 55, marie-laure.marfoure@ville-argentiere.fr