Le stade d’eau vive baptisé au nom de Michel Baudry

Vendredi soir à l’occasion de l’assemblée générale de l’amicale des internationaux Français de canoë-kayak (AIFCK), Joël Giraud, député-maire de L’Argentière, a fait la surprise à Michel Baudry de baptiser le stade d’eau vive à son nom afin de le remercier de tout le travail accompli pour l’organisation et le développement de grands événements consacrés au canoë-kayak.
L’occasion pour Joël Giraud de rappeler que c’est principalement sous l’impulsion de Patrick Vigne, 1er adjoint, que c’est fait le choix de développer un stade d’eau vive et un plan d’eau dans le cadre d’une reconversion d’une commune qui tournait autour des usines Péchiney, avec la mise en place d’équipements remarquables et l’organisation de grandes compétitions.
Michel Baudry a tant œuvré pour la réalisation du stade d’eau vive mais aussi pour la dynamique événementielle du site que c’est tout naturellement que la commune a décidé de lui donner son nom. « Véritable âme de cet équipement en tant que conseiller technique, Michel a suivi pied à pied, pierre à pierre, caillou après caillou, la construction de cet équipement au travers de ses différentes fonctions » a déclaré Joël Giraud.
Michel Baudry, ému de cette déclaration et de ces remerciements a déclaré « cette passion qui m’a animé pendant 40 ans au sein de la fédération et de ce sport, je l’ai encore et quelle soit récompensée de cette manière ça me touche énormément ». « Toi Joël ainsi que Patrick vous avez eu une vision extraordinaire, d’y croire. Moi j’ai soutenu, développé. Venir rivaliser avec les plus beaux bassins de France, c’est un pari fou mais un pari gagné c’est ça qui est vraiment fantastique ».
Le site de L’Argentière-La Bessée a acquis une renommée internationale depuis l’organisation des championnats d’Europe de slalom en 2006 et de la Coupe du Monde en 2011. C’est donc tout naturellement que la commune et le mouvement sportif local ont accueilli cette assemblée qui regroupe une quarantaine de participants venus de toute la France et qui, pour la majorité, découvrent à cette occasion le magnifique stade d’eau vive.
L’association des Internationaux Français de Canoë-Kayak regroupe les athlètes et dirigeants ayant participé à la représentation de la France lors des Jeux Olympiques ou les championnats du monde de canoë kayak. Elle est actuellement forte de 120 personnes, hommes ou femmes de tous âges, la plupart ayant été membres de l’Équipe de France et, pour beaucoup, médaillés mondiaux ou olympiques. Le plus ancien a 96 ans et a participé aux premiers championnats du Monde de slalom en 1949 à Genève. Pour exemple étaient présents Raymond Argentin (Equipe de France JO Londres 1948, 4°en C1 1000m); Michel Chapuis (Médaille d’argent JO Tokyo 1964 C2 course en ligne – Champion du Monde C2 descente 1969, sécrétaire général de l’AIFCK); Sylvaine Deltour (Equipe de France course en ligne JO Monréal 1976); Alain Feuillette (8 fois médaillé, 5 titres de champion du monde en descente); Vincent Hohler (ex président Fédéral); Daniel Koechlin (médecin FFCK); Claude Peschier (double Champion du Monde K1 slalom 1969 indiv et équipe); France Petit/Gaud (championne du monde en C2M 69-71 select aux J.O. de 1972, présidente de l’AIFCK).
Au programme de cette assemblée générale, vendredi avait lieu au stade d’eau vive l’accueil des participants avec apéritif offert par la municipalité et point presse. Le samedi 20 mai, réunion de l’assemblée générale et élection du nouveau président (Michel Baudry), visite du CRFCK. Dimanche 21 mai, visite du musée de l’hydroélectricité des Claux à Pelvoux et visite de la mine d’argent de L’Argentière-La Bessée.