100ème site de compostage

COMMUNIQUE DE PRESSE

du Syndicat Mixte de Traitement des Ordures Ménagères du Guillestrois, du Queyras, et de L’Argentiérois

A l’occasion de la semaine nationale du compostage du proximité, le SMITOMGA a le plaisir d’annoncer son 100è site de compostage collectif.
Depuis 2016, le SMITOMGA a installé ces 100 sites de compostage de proximité pour moitié sur l’espace public et l’autre moitié se partageant entre les structures touristiques (campings, gites, restaurateurs, auberge de jeunesse…), les écoles et autres résidences ou centres socio-culturels.

Avec le partenariat de la commune de l’Argentière-la-Bessée pour le choix de l’emplacement, la communication et la préparation du site par les services techniques municipaux, ce 100è site de compostage de proximité a donc été installé Rue de la République à l’Argentière-la-Bessée. C’est également le 12è site sur la commune de l’Argentière-la-Bessée, très volontaire dans la démarche de réduction des volumes de déchets envoyés à l’enfouissement.

Les habitants du voisinage sont invités à jeter dans les sites de compostage leurs épluchures ou restes de repas, qu’ils mélangeront avec le broyat disponible sur place dans un bac dédié (ou tout autre déchet sec : tonte en petite quantité, feuilles séchées, etc.). En effet, un site est composé de 3 bacs : le bac d’apport, la réserve de déchets secs (pour équilibrer le compost) et le bac de maturation.

Pour rappel, les déchets acceptés sont les épluchures de fruits et légumes, les restes de repas (pâtes, riz, céréales…), les mouchoirs et papiers essuie-tout, le thé et le marc de café… Les coquilles d’œufs ne se dégraderont pas mais sont les bienvenues car appréciées au jardin : elles pourront être écrasées en fin de processus de maturation. Pour des raisons de salubrité sur l’espace public, sont déconseillés les restes de viande, poisson, fromage, la litière et les sacs en plastique biodégradables.

Des bio-seaux sont à disposition dans les mairies des communes partenaires et auprès des communautés de communes du Guillestrois-Queyras à Guillestre et du Pays des Ecrins à l’Argentière-la-Bessée.

La cendre n’est pas non plus la bienvenue dans les bacs de compostage. Elle peut être utilisée sur la glace pour éviter les dérapages, ou amenée en déchèterie.

A l’issue du processus de compostage qui prend quelques mois, les habitants sont invités à récupérer sur place du compost mûr pour leurs paillages au jardin, massifs de fleurs, ainsi que les services techniques municipaux pour des plantations d’arbres ou de fleurs par exemple.

Les déchets fermentescibles représentent un tiers de nos poubelles d’ordures ménagères. Pour maîtriser la redevance et éviter les transports de déchets, le compostage : on a tous à y gagner !

Contact : SMITOMGA au 04.92.45.59.91 ou valorisation@smitomga.com