16e Festival du Livre du 17 au 19 août

16e Festival du Livre et de l’image en montagne « Les femmes en montagne au fil du temps »

10e grand prix littéraire des Écrins René Desmaison au gymnase du Quartz et foyer culturel

 

 

 

Jeudi 17 août 2017

Foyer culturel

Soirée de la remise du 10ème Grand Prix Littéraire des Écrins René Desmaison

Cérémonie d’ouverture, invité d’honneur de la soirée : Monsieur Christophe PROFIT.

En présence de Madame Catherine DESTIVELLE, invitée d’honneur du 16ème festival du livre.

18h : Remise du Grand Prix Littéraire des Écrins René Desmaison, selon les catégories.

19h : Apéritif dinatoire

21h : Projection du film de Christophe PROFIT « Trilogie pour un seul homme »

 

Vendredi 18 août 2017

Gymnase du Quartz

Salon du livre de 10h30 à 19h entrée libre

–          10h30 : Ouverture officielle du salon, accueil café, rencontre avec les auteurs et les éditeurs présents.

–          14h : Conférence causerie « Être femme en Haut Dauphiné aux XVIIème et XVIIIème siècles »  par Elsa GIRAUD, historienne et guide conférencière locale.

–          14h – 18h30 : ateliers

–          15h : à la rencontre des lauréats du 10ème Grand Prix Littéraire des Écrins René Desmaison.

–          16h : café littéraire, à la rencontre de Catherine DESTIVELLE

–          17h : Projection film Jean-Luc BRÉMOND

–          18h : Conférence « Le massif des Écrins, histoire d’une cartographie du Moyen-Âge à nos jours » par Jacques Mille, Jean-Marc Barfety, André Chatelain et Michel Tailland.

–          19h : Clôture du salon

–          19h : Concert dans le cadre du festival « Entre ciel et terre »

 

Foyer culturel

–          21h : Projection du film de Catherine DESTIVELLE « Au-delà des cimes », entrée gratuite.

 

Samedi 19 août 2017

Gymnase du Quartz

Salon du livre de 10h30 à 19h entrée libre

–          14h-18h30 : Ateliers

–          14h : A la rencontre des lauréats du 10ème Grand Prix Littéraire des Écrins René Desmaison et de Catherine DESTIVELLE.

–          14h30 : Balade contée « Vie de femmes à L’Argentière » par Elsa GIRAUD, historienne et guide conférencière locale.

–          18h : conférence « La transmission du savoir sur les plantes de montagne par les femmes » par Dominique COLL de l’association Les Coll Buissonnières.

 

Au foyer culturel

–          21h: Projection du film « Le doigt de Dieu » d’Yvan Estienne et Cathy Jolibert (entrée à 5€)

 

En marge du festival et au sein du salon :

–          Des expositions

Aquarelles

Les femmes en montagne pendant la 1ère guerre mondiale

Herbier ancien

 

–          Stand du service culturel municipal

–          Coin lecture pour enfants et jeux autour des mots

–          Stand des lauréats du 10ème Grand Prix Littéraire des Écrins René Desmaison

 

 

 

Eléments programme festival du livre

 

Les projections

Au-delà des cimes, sur les traces de Catherine Destivelle

Certaines rencontres peuvent changer le cours d’une vie. Celle de Catherine Destivelle avec la haute montagne est au coeur de ce film qui offre un portrait saisissant et émouvant d’une légende de l’alpinisme. Aujourd’hui désireuse de faire partager sa passion, Catherine emmène avec elle, à la conquête de trois sommets mythiques du Mont Blanc, des proches qui ont marqué sa vie.

 

Parisienne, Catherine Destivelle s’initie très jeune à l’escalade dans la forêt de Fontainebleau. À 15 ans elle y réussit les rochers les plus difficiles. À 17 ans, durant ses week-ends de lycéenne, elle multiplie les plus grandes ascensions dans les Alpes. Vers 20 ans, elle se consacre à son métier de kinésithérapeute, mais cinq ans plus tard le goût de l’escalade reprend le dessus ; elle participe aux compétitions internationales d’escalade. Entre 1985 et 1988, elle est considérée comme la meilleure grimpeuse du Monde. À partir de 1990, elle opère un retour à la haute montagne avec une série d’ascensions et d’exploits dont l’ascension en hiver et en solitaire des 3 faces les plus mythiques des Alpes, l’Eiger, les Grandes Jorasses, le Cervin, qui font d’elle la plus brillante alpiniste de l’histoire.

 

Yvan Estienne

Le doigt de Dieu

Guide de haute montagne natif et habitant du Pays des Ecrins, il a dirigé plusieurs expéditions dans le monde dont trois sur des sommets de plus de 8000 mètres d’altitude.

 

A quoi sert l’alpinisme ? Pourquoi gravir les sommets ? Entre philosophie, action, et découverte de soi, Le Doigt de Dieu, au-delà des sommets, nous emmène très loin, au cœur même de l’alpinisme et pose la question que tout grimpeur se pose un jour : Pourquoi grimper là-haut ?

Ce documentaire propose de répondre à ces questions tout en suivant deux cordées sur un sommet emblématique des Alpes, la Meije (3984 m) au cœur du Parc National des Ecrins.

 

Christophe PROFIT

Guide de haute montagne, Compagnie des Guides de Chamonix

Trilogie pour un seul homme, 52 mn

Enchaînement des trois grandes faces nord des Alpes (Eiger, Grandes Jorasses, Cervin), ensolo et en hiver en 42 heures

Le plus fabuleux enchaînement jamais réalisé par un alpiniste : les 12 et 13 mars 1987, Christophe PROFIT, 26 ans, réussissait en 40 heures l’ascension hivernale des trois plus grandes faces nord des Alpes, celles des Grandes Jorasses, de l’Eiger et du Cervin. Un de ces exploits qui marquent leur époque mais aussi l’aboutissement d’un rêve qui hantait Christophe depuis plus de trois ans. 10 000 mètres de pellicule impressionnés, 3 équipes de tournage… Trilogie rend compte de l’exploit, du spectaculaire effort produit par Christophe Profit et du suspense qui tend ces 40 heures.

 

Jean-Luc Brémond

Sentiments et impressions de Jean Luc après avoir finalisé les Seven Summits :

Après cinq ans passés à courir après ce challenge, l’esprit toujours accaparé par ce projet, il est difficile de faire face à un quotidien monotone et banal et de se retrouver sans nouveau but, tout paraît terne, fade et sans intérêt, l’horizon semble bouché. La fatigue oubliée et occultée retombe d’un coup et le corps las réclame du repos. C’est ma période canapé et sieste.

Alors pour ne pas sombrer, pour continuer à avancer, je me suis immédiatement projeté sur l’avenir et sur ma prochaine expédition, ma soif de découverte et ma boulimie des sommets revenant au galop.

 

 

Les conférences

Dominique Coll

« La transmission du savoir sur les plantes de montagne par les femmes »

Ayant depuis mon enfance auprès de mes parents et mes grand-mères vécue dans le quotidien avec les plantes je me suis passionnée d’ethnobotanique. Ma formation est une quête permanente à travers les rencontres, la littérature, les écoles de plantes, les observations.

Depuis toujours les femmes ont détenu des connaissances sur les plantes. Elles en avaient besoin pour soigner, nourrir la famille. De mère en fille d’amis à amis ces connaissances se sont transmises ou malheureusement secrètement gardés et parfois perdu.

J’ai eu la chance de rencontrer des femmes généreuses souhaitant partager leurs savoirs. Mais aussi leurs livres, le mortier familial ou l’herbier de la grande tante…

À moi maintenant de transmettre, cette dynamique de vie pour qu’elle perdure

Au fil du temps, la transmission des savoirs populaires sur les plantes est presque une exclusivité féminine.

 

 

 

« Le massif des Ecrins, histoire d’une cartographie du Moyen-Âge au XXe siècle »

Jacques Mille, agrégé de géographie, Jean-Marc Barfety, ingénieur, Michel Tailland maître de conférences honoraire

 

 

 

Elsa Giraud

Titulaire d’un Master 1 en Histoire moderne et d’un Master 2 en Histoire et gestion du patrimoine culturel, auteur de plusieurs travaux de recherches sur le Haut-Dauphiné à l’époque moderne, elle est gérante de L’Atelier d’Histoire, entreprise de recherche historique et valorisation du patrimoine culturel.

 

Conférence-diaporama : Etre femme en Haut-Dauphiné aux XVIIe et XVIIIe siècles

Après avoir abordé le statut juridique de la femme d’Ancien Régime, nous montrerons la condition des femmes en Vallouise et en Queyras : souvent invisibles dans les documents fiscaux, absentes de la gestion communautaire, les femmes sont pourtant, par leur dot, leur travail, leur fonction de mères, un pilier de la société montagnarde.

 

Visite contée : Vies de femmes à L’Argentière-la-Bessée

Grâce aux archives paroissiales, communales et notariales, nous retracerons la vie de quelques argentiéroises, au fil d’un parcours dans les lieux où ces femmes ont vécu.

 

  • Les ateliers (gratuits)

 

  • A la découverte des plantes par Anne MERRY, fabrication d’un « herbier de montagne »Le but est d’identifier les plantes et de les présenter dans un livre à la manière des anciens herbiers. Les plantes sont regroupées par famille avec leur nom français. L’atelier se déroule en continu ce qui permet aux enfants d’avancer à leur rythme et d’aborder des connaissances scientifiques dans un esprit ludique.
  • Objectif : Découvrir et reconnaître les plantes les plus communes, les enfants repartent avec leur création et ont les bases pour la continuer en autonomie.
  • Aquarelle par Estelle GRISOT, page de carnet de voyage
  • Il s’agira d’expérimenter des techniques d’aquarelle sur une feuille de papier, en y réalisant trois types d’expression picturale colorée. Adultes et enfants
  • Illustration par Fanny PAGEAUD, graphiste. Adultes et enfants